514 772-8469

1. Il suffit d’avoir une belle plume

Être bon.ne en français ou simplement être capable d’écrire sans faire de fautes ne sont pas des qualités suffisantes pour s’improviser réviseur.e linguistique. Ce métier requiert des compétences élevées et une formation universitaire dans le domaine linguistique ou littéraire. De plus, un.e bon.ne réviseur.e sait voir au-delà des fautes d’orthographe. La révision linguistique est un travail complexe qui consiste également à réviser en profondeur la construction des phrases, la cohérence textuelle, les anglicismes, les impropriétés, la ponctuation et la typographie. Chaque réviseur.e s’assure donc que les textes révisés soient intelligibles.

2. Un.e réviseur.e linguistique connait toutes les règles de grammaire par cœur

Hé non ! Bien que les réviseur.e.s aient une connaissance poussée de la langue, ils et elles ne sont pas des machines ! Cela dit, tout.e bon.ne réviseur.e possède les outils de travail adéquats afin de livrer à leurs client.e.s un travail de qualité. Les réviseur.e.s sont généralement des personnes curieuses, méticuleuses et perfectionnistes qui vérifieront toujours ce dont ils ou elles doutent.

3. Le ou la réviseur.e linguistique modifiera tout mon texte

Chez Révision AM, les réviseur.e.s respectent la pensée de chaque auteur et autrice, le ton et l’intention derrière chaque texte. Ils et elles signalent donc les fautes qui font entorse à la norme ainsi que les incohérences de sens par rapport du contenu, à la demande des client.e.s. Pour ce faire, ils et elles travaillent en mode « suivi des modifications ». Ainsi, les client.e.s peuvent suivre la trace de chacune des suggestions de correction, les accepter ou les refuser en toute connaissance de cause.

4. La révision linguistique est un travail rapide à faire

Pour faire un travail de qualité, chaque réviseur.e doit disposer d’un temps raisonnable selon l’ampleur de la tâche à abattre. Son travail demande beaucoup de concentration et une vigilance accrue. Ainsi, une correction de texte faite rapidement à un tarif très bas est rarement gage de qualité dans le domaine de la révision linguistique…
Sachez également qu’un.e réviseur.e ne lit pas le texte à corriger qu’une seule fois. Une première lecture en profondeur sera entamée afin qu’il ou qu’elle repère les erreurs qui lui sautent aux yeux. Une deuxième lecture est faite à l’aide d’un outil d’aide à la correction afin de relever les dernières coquilles et les erreurs typographiques. Enfin, chez Révision AM, le contrôle de la qualité est souvent assuré par un.e second.e réviseur.e afin de valider les corrections et la cohérence générale du texte.

5. La révision linguistique est un domaine froid et dépersonnalisé

La dimension humaine occupe une place importante dans le service de révision linguistique. En effet, les réviseur.e.s entretiennent une relation privilégiée avec leur clientèle. Ils et elles sauront être à l’écoute des besoins et des attentes de leurs client.e.s, les conseiller avec clarté et bienveillance ainsi que de les accompagner adéquatement dans leur processus d’écriture, qu’il s’agisse du manuscrit de leur roman ou du rapport annuel de leur entreprise.

Vous désirez en savoir plus sur nos services de correction de texte, de révision linguistique et d’accompagnement littéraire? N’hésitez pas à nous écrire à info@revision-am.com.